Edito de la semaine

DÉSORDONNANCES

Pour lire les tables de la loi, les Hébreux durent attendre que Moïse descendît du Sinaï.

Pour lire les ordonnances sur le travail, il nous a fallu attendre que le bon Docteur Zeus, alias Jupiter, descendît de l’Olympe après avoir consulté tous les Dieux qui y sévissent.

Les souris se sont mises en travail. Elles ont accouché d’une montagne. Le monde entier vécut l’événement quand l’acte de naissance fut entériné sous seing public.

Le citoyen ordinaire n’a pas encore pu lire ces fameuses ordonnances tant elles étaient évolutives et tenues secrètes durant leur gestation. Mais personne n’est maintenant censé les méconnaître tant on en a parlé.

Chacun a donné son impression avant même que ce massif ouvrage soit imprimé.

En me fiant à ce que j’en ai entendu, cet ensemble me donne l’impression de ressembler à une grande loi sur la famille qui ne traiterait guère que du divorce et de ses procédures. Mais ce n’est là qu’expression de ma mauvaise foi naturelle.

Je concède qu’y sont prévues d’utiles évolutions de statut. Mais, en observant les comportements et en écoutant la vox populi, il apparaît que diverse tendances concurrentes ou complémentaires de recherche des statuts se sont toujours affirmées, mais de manières différentes selon la conjoncture.

Durant les trente glorieuses, rémunérations, avantages sociaux et carrières étant plus toniques et attractifs dans le secteur privé, le secteur public inventa les primes afin de recruter et conserver de bons éléments, sans répercussion sur le coût des retraites.

Quand la crise fut venue, la tendance s’inversa et les primes restèrent. Quatre-vingts pour cent des jeunes gens souhaitèrent être fonctionnaires.

Quand la crise se fut amplifiée, quand se furent accrus les nombres des fonctionnaires, quand furent perçus les écarts des statuts, l’idée germa d’unifier les modalités d’acquisition des pensions de retraites.

Faut-il s’étonner que chaque catégorie lorgne sur les acquis des autres et s’accroche aux siens ? Une certitude est acquise. L’unification des retraites exclut que toutes choses restent égales par ailleurs. Avec et malgré la dureté des temps, la loi travail attendra sans doute longtemps des compléments indissociables !

Voici quelques spécimens de situations et de pratiques de ces fractures du corps social, non encore réduites comme diraient les chirurgiens.

Les gens intelligents sont souvent les plus malins et les mieux placés. Ils s’appliquent à collectionner les statuts comme d’autres collectionnent les timbres. Ils commencent à danser une sorte de quadrille en entrant dans l’une de nos plus belles écoles. Ils font leurs premiers pas dans un grand corps de fonctionnaires. Ils s’essaient au chassé-croisé en se faisant admettre dans un cabinet ministériel pour se faire remarquer par leur zèle partisan ou multi-partisan, se faire parrainer par quelque haut personnage, y nouer toutes relations utiles, notamment avec les gens de presse et de finance.

Cette plaque tournante du cabinet permet de saisir toute opportunité pour accéder à un maroquin, au sommet de quelque hiérarchie administrative, à la tête d’une grande institution, à la direction d’une grande entreprise. L’ordre de succession des emplois y est indifférent à condition de ne pas perdre le fil d’enchaînement et de conservation des statuts.

Au bas de l’échelle sociale pataugent les sans-statut.

Tout près d’eux, la masse des indépendants est dans une situation qui ne vaut guère mieux. Ils ne sont reconnus que par la fiscalité et par la parafiscalité, sa comparse.

On y galère pour payer l’impôt sur les sociétés avant même d’avoir commencé son activité et pour continuer à la payer au taux des beaux jours lorsque décroît l’activité. Assujetti aux charges sociales et aux substituts de la taxe professionnelle, on y est exclu des prestations telles que l’indemnité de chômage et la formation. Et on doit s’y battre contre les pratiques arbitraires du CSI.

Faut-il se résigner à tant de désordonnances, de disparités des statuts, de médiocrité ? Et ne faut-il pas voir la possibilité d’un élan nouveau dans l’exil de tant de nos jeunes compatriotes refusant de vivre en un pays de verbe-roi et de souveraine-inaction ?

Un premier train d’ordonnance est passé. Il en appelle d’autres.

Allons camarades. En place pour un nouveau quadrille ! Avec sa bonne foi naturelle, notre facond maître de ballet nous y « mélenchonnera » l’Histoire.

Pierre Auguste
Le 27 septembre 2017

 

Saint Thomas et le changement

sautLors de processus de changement, il se trouve toujours quelqu’un pour questionner l’avenir, “...qu’est ce qui prouve que ça va marcher ?...”

Enfin, cette rentrée est placée sous les auspices du changement. Depuis les “30 glorieuses”, 20 ans d’attentisme ont succédé à 20 ans d’immobilisme. Les rendez-vous manqués ont coûté cher en attractivité et donc en chômage et en confiance...

Lire la suite...

 

Enligne remercie ses 40000 abonnés Facebook

 

 Enligne remercie ses 40.000 abonnés Facebook

 

Enligne poursuit son développement international

 

http://enligne-int.com poursuit son développement international

Europe :
enligne-fr.com
enligne-be.com
enligne-ch.com
enligne-de.com
enligne-es.com
enligne-ie.com
enligne-it.com
enligne-lu.com
enligne-nl.com
enligne-pl.com
enligne-pt.com
enligne-uk.com

Lire la suite...

 

Est-il utile de rechercher du travail pendant les vacances ?

chercher un emploi

 

Chaque année, au moment de la période estivale, nous constatons une baisse des inscriptions des demandeurs, qu'ils soient en recherche d'emploi, de mission ou de stage.

Beaucoup se disent, "...bon, ce sont les vacances, personne ne recrutera pendant cette période, j'attends septembre..." et remettent à plusieurs semaines le dépôt de leur candidature.

Ceci est sans percevoir que les phénomènes réels qui composent le marché de l'emploi sont tout autre...

Lire la suite...

 

Un nouveau service : le Pack Annonce PLUS

megaphoneEnligne a mis au point un nouveau service de recrutement : le Pack Annonce PLUS.
C’est le même service que le pack annonce qui vous permet toujours de diffuser une offre d’emploi sur ceux de nos 3.000 sites spécialisés où votre offre est pertinente, d’accéder librement à la CV-thèque, de bénéficier d’une remise en tête de page et d’un emailing chaque semaine, d’afficher votre logo et de mettre un texte illimité.

Pour moins de 100 € supplémentaires, le Pack Annonce PLUS vous permet en plus de bénéficier d’un effet de “boost” grâce à la diffusion payée, sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, d’une publicité vers votre annonce.

La campagne vous permet d’élargir encore plus l’audience de votre offre et de faire venir encore plus vite des candidats.

Pour vos recrutement urgents, utilisez le Pack Annonce PLUS.

 

En savoir Plus

 

Libérez vous des petites cases

 

prisonsIl est un problème concernant l’emploi dont on parle peu, c’est celui du cloisonnement que chacun produit en enfermant l’autre dans des cases.

La méthode analytique divise pour comprendre. Diviser permet de nommer les parties et participe à la prise de possession mentale de la chose. Comprendre permet, notamment, normalement, de prendre des décisions éclairées.

Certaines petites phrases de recruteurs en disent long sur la société et ses problèmes.

Lire la suite...

 

Vive l'ambition

ambitionUn candidat malheureux aux élections présidentielles a dit “Le travail va se faire plus rare”...

Excepté “ce qui est pénible”,  “qui force à se lever tôt le matin” et qui peut “provoquer un burn-out”… sait-il vraiment ce dont il s’agit ?


En physique, le travail d’une force, c’est le produit d’une force appliquée à un objet, par la distance de déplacement de cet objet. Autrement dit : c’est de l’énergie qui permet de déplacer une certaine masse sur une certaine distance.

Peu de travail : petit objet déplacé et/ou petit déplacement, peu d’énergie déployée donc peu de moyens mis en oeuvre qui donnent peu de résultats.
Grand travail : gros objet déplacé et/ou grand déplacement, beaucoup d’énergie déployée, beaucoup de moyen mis en oeuvre et au bout du compte, normalement, beaucoup de résultats...

Lire la suite...

 

Lettre ouverte à mes amis Facebook

Tribune : Lettre ouverte à mes amis Facebook

 

Ce message est destiné à tous mes amis Facebook dont j’ai lu patiemment, et parfois stoïquement, pendant des semaines de campagne, les posts engagés.
Certains ont transformé mon mur en panneau d’affichage électoral en collant affiche sur affiche (souvent sur leurs propres affiches de propagande).
D’autres m’ont fait me protéger au fond de ma tranchée pour éviter les boules puantes balancées comme des grenades depuis des sites plus que nauséabonds.
Certains m’ont surpris par leur intolérance, leur sectarisme et leur fanatisme, d’autres pas.
Je vous rassure, si vous êtes en mesure de lire ceci, c’est que je ne vous ai pas sortis de ma liste d’amis car je vous aime bien quand même.

Personnellement, je n’attendais pas grand chose du résultat et je n’en n’attends toujours pas grand chose tellement ce qui est à changer doit sortir des esprits de chacun et non des urnes.

Cependant, j’ai eu envie de vous écrire car je me suis demandé ce que j’aurais fait si certaines configurations de 2eme tour s’étaient présentées. Je sais que j’aurais été déçu, dans certains cas j’aurais été, comme certains d’entre vous, en colère.
Comme certains d’entre vous, j’aurais certainement été tenté par l’abstention ou le vote blanc.

J’en appelle à votre sang-froid et à votre sagesse car chacun de vous en a, dans sa diversité et son authenticité. L’émotion de la déception va retomber vite au regard des 5 ans que nous allons passer avec le dirigeant que le peuple choisira.
Ce dirigeant aura des réformes complexes à mener pour relancer l'éducation, l’économie et l’emploi et réduire les inégalités dans un monde qui globalement ne fait pas de cadeaux aux faibles. Il ne pourra pas les mener seul.

Celui qui peut réussir sera celui qui ouvrira le plus les bras aux autres.
Faites ce que vous voulez mais, s’il vous plaît, votez.

 

Les enchainements catastrophiques

 

29 Juillet 1967, L’USS Forrestal, un porte avion américain en mission travaille dans un certain climat de routine. Les procédures de sécurité ne sont pas appliquées. La désinvolture et la décontraction conduisent des opérateurs à perdre conscience des énergies en jeu.


Soudain, une roquette est déclenchée par erreur. Il s’ensuit un enchaînement dramatique d’explosions, d’incendies et de destructions. La chaîne de commandement est détruite, les experts en incendie sont anéantis, les systèmes tombent les uns après les autres comme des dominos.
Une video a été tournée pendant cet événement.


Ce porte-avion est un cas d’école, huis clos, un système représentatif de tout système susceptible de s’auto détruire si certaines conditions sont remplies.
Un cas à écouter, comprendre et méditer...

 

http://gestion-des-risques.enligne-fr.com

 

 

L'éthique est elle morte ?

renaissanceCertains tentent de nous expliquer que l’éthique est “passée de mode” : lois des affaires, lois de la politique, loi du système, ils veulent nous faire croire que toute chose non interdite par la loi est de facto autorisée. Ils pensent que la dureté du monde justifie l'évitement des contraintes s’appliquant à chacun, que ce qu’ils obtiennent du système est dû dès lors qu’ils peuvent décider de se l’octroyer, de ne pas appliquer à soi les efforts demandés aux autres.
Le parfum suranné de la morale les fait sourire.

Comment caractériser l’éthique ?

L’éthique est le respect d’une priorité pour le bien commun et le bien des autres avant l’intérêt particulier.

Elle est un parfait alignement entre les arrières pensées, la pensée, les paroles et les actes et derrière ceci la volonté de ne pas tromper autrui.
Elle est le respect de la parole donnée.
Elle est de s’appliquer à soi même ce qui est demandé aux autres.
Elle est la remise en question de soi, sans concession, lors de situations d’échecs.
Elle est le respect de la notion de responsabilité, c’est à dire assumer les conséquences de ses actes.
Elle est le ciment d’une société.


Par glissements successifs, son défaut entraîne la corruption généralisée. Dans un système pyramidal, une personne corrompue à quelque niveau que ce soit dans la pyramide, “intoxique” ceux qui lui sont subordonnés. Si par malheur la tête est corrompue, toute la pyramide devient corrompue.
La corruption peut prendre de multiples formes : des plus amples aux plus insignifiantes en apparence. Toutes les formes concourent à la méfiance de l’autre, la défiance et finalement la crise.
La crise est la conséquence de la mise à l’écart de l’éthique car la crise est la conséquence du manque de confiance

L’éthique amène la confiance. La confiance facilite les échanges et redonne vie à l’économie...

Lire la suite...

 

La ténacité Enligne

 

 

http://enligne-fr.com

 

L'agilité enligne

 

http://enligne-fr.com

 

La mobilité enligne

 

http://enligne-fr.com

 

 

Normandie enligne

 

http://enligne-fr.com/normandie

 

 

Calvados enligne

 

http://enligne-fr.com/calvados

 

 

Bayeux enligne

 

http://enligne-fr.com/bayeux

 

 

Caen enligne

http://enligne-fr.com/caen

 

 

Lyon enligne

http://enligne-fr.com/lyon

 

 

Analyse de cause au service de la compréhension

complexiteEn technique d’analyse de causes, il est nécessaire d’étudier l'enchaînement des faits pour comprendre ce qui est.

Un angle d’attaque, peu pratiqué en particulier par la sphère médiatique, porte sur l’analyse de la non existence de certains faits dans les enchaînements étudiés.

L’actualité nous apporte tous les jours des exemples de ces analyses tronquées.

 

Un dossier portant sur des actes moralement contestables commis par un candidat à l’élection présidentielle française est communiqué à la presse 2 mois avant une élection présidentielle et 1 mois après des primaires d’un parti politique.

Les faits portent sur une période de 185 mois répartis entre Avril 1986 et Novembre 2013.

Lire la suite...

 

Pub enligne

 

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 1 de 8

Accessibilité
Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5
Changer le fond
basic_bleu
Visiteurs
186 Visiteurs connectés